Categories
SEO

L’audit de référencement est un examen complet de votre site internet et des améliorations techniques possibles. Cet audit identifie tous les problèmes liés à l’optimisation de vos pages et de votre site web en lui-même. L’audit technique SEO permet ainsi de lister toutes les améliorations nécessaires pour que votre site web soit mieux classé dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Parmi les paramètres analysés, nous retrouvons :

  • L’arborescence du site
  • L’expérience utilisateur
  • L’indexabilité des pages
  • Les métadonnées
  • Le contenu des pages

De plus, les données Google Analytics et Search Console de votre site seront examinées afin de dégager des tendances et des informations concernant la visibilité du site.

Voyons maintenant les étapes à suivre pour réaliser un audit SEO :

1 – Tester la compatibilité mobile

Ce n’est plus une surprise pour personne, le trafic web est devenu majoritaire sur mobile en dépassant celui sur ordinateur.

De plus, Google utilise maintenant son système Mobile First pour tous les sites, ce qui veut dire que ses robots explorent votre site depuis la version mobile. Il est ainsi primordial d’optimiser sa version mobile si on veut éviter d’être pénalisé dans son référencement.

📱 Pour savoir si votre site est bien accessible sur mobile, et donc mobile friendly, vous pouvez utiliser l’outil de Google :

test google optimisation et compatibilité mobile

Outil en ligne de Google pour tester la compatibilité mobile

2 – Tester la vitesse de chargement du site

Souvent négligée, la vitesse de chargement de vos pages est pourtant un facteur bloquant en référencement. Bloquant car :

  1. Chaque seconde passée à attendre le chargement d’une page augmente les chances que l’utilisateur quitte le site. Selon une étude récente, un tiers des consommateurs quittent les pages qui prennent plus de 3 secondes à se charger. A l’inverse, un site fluide avec des pages très rapide à charger favorise les visites et augmente généralement le taux de conversion.
  2. Google pénalise les sites trop longs à charger car ils offrent une mauvaise expérience utilisateur. Le référencement est donc directement impacté par un mauvais temps de chargement.

⌛ Pour tester la vitesse de chargement de vos pages gratuitement, vous pouvez utiliser un autre outil Google : PageSpeed Insights

outil google pour tester la vitesse de chargement

PageSpeed Insights permet de tester la performance d’une page sur mobile et bureau !

3 – Vérifier l’indexation des pages

Lors d’un audit, il est courant de découvrir une liste de pages non indexées qui devraient pourtant l’être. Voici quelques exemples des raisons provoquant ces problèmes d’indexation :

  • Le fichier Robots.txt bloque vos URL
  • Une balise meta noindex et/ou nofollow limite l’exploration des pages
  • L’affichage de certaines pages est bloqué par le fichier .htaccess
  • Une mauvaise configuration du sitemap

Cependant l’inverse existe aussi avec des pages présentes sur Google mais qui ne devraient pourtant pas être indexées. Google va explorer un nombre de pages limité par jour, c’est ce que l’on appelle le crawl budget. Il est donc important de limiter l’exploration de vos pages inutiles comme les mentions légales, la politique de confidentialité…

4 – Explorer les métadonnées

Les métadonnées d’un site internet sont légion, il convient de les optimiser au maximum afin de booster son référencement. Le tableau ci-dessous donne un récapitulatif des données du site à analyser lors d’un audit technique :

Type de métadonnées Définition et analyse SEO
Balisage Hn

(H1 – H6)

Les balises de titres Hn permettent de hiérarchiser le contenu d’une page web.

Lors d’un audit SEO, on va vérifier :

  • Que chaque page possède une balise H1 et qu’elle soit bien optimisée.
  • Les problèmes d’écritures (taille du texte, balise dupliquée, pertinence…).
  • Les sauts de niveau.
Balise Title C’est cette balise qui définit le titre de vos pages dans les résultats des moteurs de recherche.

Pour bien l’optimiser, il faut :

  • Utiliser la bonne taille (ni trop courte, ni trop longue).
  • Éviter les doublons et répétitions dans son texte.
  • Cibler les bons mots-clés.
Balise meta description Cette balise permet de rédiger le petit texte qui apparaît dans les résultats de Google en dessous de votre titre.

Contrairement aux autres éléments de cette liste, son objectif est principalement marketing afin d’inciter au clic.

URL canonique Elle permet d’indiquer pour chaque page du site quelle est l’URL canonique, c’est-à-dire l’URL officielle de la page sous laquelle le moteur doit l’indexer.

Sa fonction est d’éviter le contenu dupliqué causé, par exemple, par des paramètres dans l’URL.

Attribut ALT d’une image Historiquement utilisé pour décrire une image à des personnes malvoyantes, l’attribut ALT est également pris en compte par les robots de Google pour indexer les images.

Cette balise est donc importante à optimiser car :

  • Les moteurs de recherche utilisent ce texte pour calculer la pertinence de votre image.
  • Votre image pourra ainsi apparaître dans les résultats de Google Image.

5 – Analyser les images

En parlant d’image, il existe plusieurs facteurs à prendre en compte pour analyser les médias de son site internet :

  • L’attribut ALT, que nous avons vu dans la partie précédente.
  • Le format de fichier (pour une image sans fond transparent, préférez le JPG au PNG par exemple)
  • Le poids des images, très important au niveau du SEO car il affecte directement le temps de chargement de la page.

Les outils de compression et recadrage en ligne permettent de réduire la taille du fichier en pixel et donc son poids en octet. Voici l’exemple d’un outil en ligne gratuit que j’utilise régulièrement: https://www.iloveimg.com/

6 – Vérifier le maillage interne

Par définition, le maillage interne désigne l’arborescence de votre site selon les liens entre les pages (permettant la navigation d’une page A vers une page B). Il faut bien différencier le maillage interne (liens depuis vos pages) et le netlinking (liens depuis d’autres sites).

Pour qu’une page soit efficace en référencement, il faut éviter qu’elle soit trop profonde dans le site, cette profondeur étant mesurée par le nombre de clics nécessaires pour y accéder depuis la page d’accueil.
Il est fortement recommandé de réduire la profondeur de vos pages importantes.

Lors d’un audit SEO, je contrôle personnellement les points suivants :

  • La profondeur des pages indexables (réduire la profondeur au maximum)
  • Le maillage interne (chaque page doit recevoir au moins 1 lien interne)
  • Les ancres des liens (il faut varier ses ancres et éviter les ancres vides sur les images)

Pour en savoir plus, je vous recommande cette vidéo de Semrush France sur le sujet :

7 – Traiter le contenu des pages

Comme vous le savez sûrement, l’algorithme de Google a tendance à favoriser les pages de bonne qualité qui apportent de la valeur ajoutée à l’internaute. Cependant l’inverse est tout aussi vrai : les pages présentant un contenu faible et peu développé se font pénaliser et tirent le SEO de votre site vers le bas.

Il est ainsi très important de ne pas laisser des pages de faible qualité dévaloriser votre site aux yeux de Google.

Une analyse approfondie de vos mots-clés et du contenu de vos pages devrait permettre de dégager une liste de page à améliorer, désindexer ou carrément supprimer.

5/5 - (7 votes)
Avatar
Lucas

Consultant SEO & Data Analyst vivant sur Toulon. Je vous conseille sur les meilleures stratégies à adopter pour booster votre visibilité sur internet. 🚀